renault-4-jp4-logo

JP4 publicité Nitro La JP4 naît en au début de l'année 1981 à Redon en Bretagne dans l'entreprise Car Système crée spécifiquement par Patrick Faucher et Gérald Maillard.
Car Système propose à ses clients de transformer n'importe quelle Renault 4 (berline ou fourgonnette) en JP4 à condition que le châssis de la R4 d'origine soit suffisamment sain et au début de l'été 1981 l'entreprise parvient à obtenir l'homologation Nationale de la JP4 (avant cela chaque JP4 faisait l'objet d'une réception à titre isolé par la DRIRE).

Malgré la bonne volonté des deux dirigeants l'entreprise déposera son premier bilan en 1983.
Gérald Maillard quitte alors l'entreprise qui est rachetée par des personnalités Redonnaises et la société, alors renommée Car Système Style, reprend son activité jusqu'au deuxième dépôt de bilan en 1983. C'est alors Patrick Faucher quitte l'entreprise tandis que Gérald Maillard y revient.
Le nouveau Patron Yves Rousteau décide d'essayer d'obtenir l'homologation Européenne pour la JP4 avec l'aide de son technicien Philippe Guillouet, ce qui permettrait de fabriquer des JP4 à partir de châssis neufs et non plus via des 4L d'occasions.
Cette homologation est obtenue (non sans difficultés) en 1986 et la JP4 est alors proposée "clef en main" directement dans le réseau Renault et les affaires semble repartir du bon pied avec la commande de 600 JP4 par Renault Italie.
Malgré cela la production s'arrête en 1988 et l'entreprise fait faillite en 1989, l'obtention de l'homologation Européenne ayant finalement peut être coûté plus d'argent qu'elle n'en a rapporté.
Brochure JP4 1985
Brochure JP4 1985

Brochure JP4 1985   Brochure JP4 1985   Affiche publicitaire JP4

Étapes de transformation d'une banale 4L en JP4 par Car Système :
- désossage et découpe du châssis qui sera amputé de 270mm au niveau du plancher arrière
- traitement et peinture du châssis puis remontage en règle avec des trains rehaussés : 21 cm de hauteur sous coque (contre 18 pour une berline normale)
- remontage de la carrosserie amputée de son toit avec seuil polyester + longerons longitudinaux en acier + hayon arrière en polyester avec support de roue de secours + élargisseurs d'ailes (en fonction du modèle ou des options choisies)
  Découpe châssis Renault 4 pour transformation en JP4
- pose d'un arceau 6 points afin que la JP4 garde sa rigidité
- montage des accessoires en fonction du modèle ou des options choisies : sièges baquets, pare-chocs tubulaires, phare longue portée, pneu 165/70/13 sur jantes aciers "Sports" (Delta Mics), volant sport, levier de vitesse au plancher, capot-ailes monobloc en polyester,…
  Transformation d'une Renault Renault 4 en JP4

Cette transformation permet ainsi à la JP4 de perdre environ 80kg (augmentant sensiblement son rapport poids-puissance) mais aussi de réduire son rayon de braquage qui passe alors de 9,75m pour la R4 à 8,25 pour la JP4.

Les premières JP4 étaient considérées administrativement comme des modèle 2 places mais pouvait toutefois être livrées avec une banquette d'appoint. Après l'homologation Européenne, elles étaient livrées soit en 2 places, soit en 4 places avec une banquette dos à la route.

Trois versions de la JP4 seront proposées mais les options associées à chaque modèle seront sévèrement revues en 1986 après l'obtention de l'homologation Européenne :
La Belle-Ile : c'est le modèle "de base".
Avant 1986 elle n'a pas d'options et sa capote (baptisée "bâche été") ne permet pas de rouler par temps pluvieux. Elle est tout de même montée avec des pare-chocs tubulaires. A partir de 1986, elle perd les pare-chocs tubulaires.
La Nœud Pap : c'est le modèle milieu de gamme.
Avant 1986 elle comprenait de série des sièges baquets, des élargisseurs d'ailes en polyester, une calandre spécifique à "gros bâton", des pare-chocs tubulaires, des jantes en acier blanc (Delta Mics) montées en 165/70/13, un phare de manœuvre orientable fixé sur le capot. A partir de 1986 elle perd ses pare chocs tubulaires, son phare de manœuvre et sa calandre spécifique.
La Bebop : c'est le modèle "haut de gamme" comprenant toutes les options disponibles.
Avant 1986 elle avait entre autre une carrosserie avant (capot +ailes) monobloc en polyester, un phare de manœuvre orientable fixé sur le capot, un levier de vitesse au plancher, des feux arrières de Renault 4 F6,… A partir de 1986 elle perd le capot monobloc et le phare de manœuvre et ne se distingue plus autant des autres modèles en dehors des pare-chocs tubulaire et de la calandre spécifique qu'elle est la seule à garder.
Brochure de présentation de la JP4 année 1986-1987

A noter que la carrosserie de la JP4 a su évoluer tout au long de sa carrière, comme en témoigne par exemple les "portières" apparues en 1988 visible entre autre sur la JP4 Nœud Pap de Winnie l'ourson (alias Nicolas) ci-dessous en bleu :

JP4 de Winnie l'ourson alias Nicolas   JP4 au 4L international

Personne ne connaît le nombre d'exemplaires de JP4 qui ont été livrées durant les 8 années d'existences de la société Car Système mais on estime que ce nombre se situe entre 1 500 et 2 000 exemplaires.