renault-4-rodeo-logo

Logo ACL Renault Rodéo   En réaction à la Méhari de Citroën Renault lance un appel d'offre pour transformer la Renault 4 en véhicule utilitaire et ludique. C'est la Rodéo, projet de l'Atelier de Construction du Livardois (ACL) installé à Arlanc dans le Pyu de Dôme et géré par Mr. Teilhol qui est choisi.

Renault Rodéo 4

Ce véhicule construit sur la base d'une Renault 4 fourgonnette R2106 munies de l'option "Équipements piste" est un habile mélange entre pièces de grandes séries et pièces rapportées, limitant ainsi les coûts de production.
La Rodéo reprend donc le châssis, le tablier et les joues d'ailes de la Renault 4 tandis que la carrosserie est en fibre de verre, moulée artisanalement.
Cette carrosserie est rivetée sur les éléments structurels de la plate forme : joues d'aile et tablier pour l'avant, structure en profilé carré visé sur des points d'ancrage du châssis pour l'arrière, montant métallique riveté à la plateforme pour les cotés,… La conception utilise même des éléments en bois puisque le hayon arrière est rigidifié par une structure bois et sa face interne est en contre-plaqué. Le pare brise est quand à lui rabattable et se fixe sur le capot à l'aide d'une lanière en cuir.
Niveau motorisation la Rodéo est équipée avec le moteur Billancourt 845 cm3 (30 ch SAE) de la Renault 4L avec comme particularité un alternateur couplé à un ampèremètre sur le tableau de bord pour remplacer l'habituelle dynamo.

La Rodéo est donc commercialisée en avril 1970 en 2 ou 4 portes avec 4 finitions possible :
- Évasion => Pas de bâche, ni de portières, ni de chauffage
- Chantier => Bâche uniquement sur le poste de pilotage, pas de portières ni de chauffage
- Coursière => Bâche sur l'intégralité de la surface mais sans rideaux latéraux. Présence d'une banquette arrière avec dossier amovible. Toujours pas de portières, ni de chauffage.
- Quatre-Saisons => Bâche intégrale avec rideaux latéraux fenêtrés, portières et chauffage présent. Présence d'une banquette arrière avec dossier amovible.
  Carte d'identité de la Renault Rodéo 4

En septembre 1970 les charnières des portières sont dissimulées et ne sont plus apparentes à l'extérieur du véhicule.
En septembre 1971, les pare-chocs en plastique sont remplacés par des pare-chocs métalliques. Le moteur gagne en puissance avec l'installation d'un moteur type 800-02 (34 ch SAE) et la dynamo vient remplacer l'alternateur. Sur la Quatre-Saisons la forme des fenêtres de la bâche intégrale change.

En Septembre 1972 la Rodéo 6 est présentée et l'ancienne Rodéo prend l'appellation Rodéo 4.
La Rodéo 6 reprend la plateforme et la mécanique de la Renault 6 R1181 avec des freins à disque à l'avant et moteur Cléon 1 108cm3 (50ch SAE). La carrosserie est toujours en plastique mais sa forme est résolument différente (seules les ailes arrière sont communes avec la Rodéo 4). Elle est déclinée avec les même finitions que la Rodéo 4 : Évasion, Chantier, Coursière et Quatre-Saisons.
Parallèlement la Rodéo 4 reçoit le moteur dépollué 800-05, de nouveaux optiques arrière empruntés à l'Estafette et de nouvelles portières plus volumineuses.
  Carte d'identité de la Renault Rodéo 6
Ce n'est cependant qu'en janvier 1973 que la Rodéo 6 est commercialisée.

Brochure Renault Rodéo 4   Brochure Renault Rodéo 4   Brochure Renault Rodéo 6   Brochure Renault Rodéo 6

En septembre 1973 les Rodéo 4 et les Rodéo 6 sont déclinées dans une nouvelle finition : l'Artisanale qui est un modèle 2 places avec bâche, portes et rideaux latéraux mais sans fenêtres. Conjointement la Rodéo 4 reprend la même boite de vitesse 354-28 que la Rodéo 6 en remplacement de la 354-11.

Renault Rodéo 4

En septembre 1974 la Rodéo 4 suit l'évolution des Renault 4 et échange son réservoir de 26 litres par le nouveau modèle d'une capacité de 34 litres. On note aussi la mise en place d'un signal de détresse sur les Rodéo 4 et 6 ainsi que l'apparition d'une option Hard-top avant avec ou sans glaces latérales pour la Rodéo 6.
En septembre 1975 l'alternateur reprend sa place sur la Rodéo 4 qui peut d'ailleurs maintenant recevoir et l'option Hard-top.
En juillet 1976 le logo Renault apparaît pour la première fois sur les calandres des Rodéo 4 et 6 et le hayon perd sa structure en bois qui sera remplacée par une structure en polyester. De nouveaux clignotants de forme triangulaire sont montés sur la Rodéo 4.

Renault Rodéo 4   Renault Rodéo 4

En juillet 1978 la raison sociale d'ACL devient Constructeur Teilhol.
En juillet 1979 la Rodéo 4 reprend les feux arrière de la fourgonnette F6. Parallèlement la Rodéo 6 adopte une carrosserie complètement nouvelle et est montée avec un moteur 7CV de 1289 cm3 emprunté à la Renault 5.
  Logo Teilhol Renault Rodéo

En Juillet 1981 les Rodéo 4 et 6 sont remplacées par la Rodéo 5.

Renault Rodéo 5 Sinpar   Renault Rodéo 5 Sinpar
Renault Rodéo 5 Sinpar (Merci à Daniel A. pour les photos)