1ère sortie de la 4L
Malgré un moteur tournant à peu près, nous avons mis près d'une journée à le régler correctement afin de réussir à sortir la 4L du garage de Brice. Entre démontage de carbu, vérification des bougies, réglage des vis platinées et de l'avance à l'allumage, il fallait bien ça.
Enfin en fin de journée, la voiture montait la côte du garage de Brice et nous nous sommes lancés pour son premier tour de pâté de maisons.
Tentative de démarrage de la 4L

1ère sortie de la 4L 1ère sortie de la 4L 1ère sortie de la 4L
1ère sortie avec la 4L au bout de 3 ans 1/2

Mais j'ai vite déchanté en entendant un tac tac tac par très catholique. Nous sommes donc retournés rapidement chez Brice pour investiguer et le diagnostic tombait peu après et était sans appel, nous avions coulé une bielle… Cela n'était pas surprenant lorsque l'on voit comment nous avions fait le rodage des bielles à l'époque, et aujourd'hui (avec les connaissances que j'ai accumulées depuis) je me dis que ça aurait été un miracle si le moteur avait tourné correctement.

Après une soirée de déprime à me demander si j'avais envie de continuer, je me suis repris en main et j'ai commencé à passer des coups de téléphone chez les préparateurs pour me renseigner des tarifs d'une rectification de vilebrequin. Les tarifs n'étaient pas insurmontables (d'autant que je n'étais plus à ça près) mais cela voulait dire que je me lançais de nouveau dans un démontage complet du moteur, ce qui pouvait prendre quelque temps or je voulais rouler rapidement.

Échange du moteur
La meilleure solution était alors l'achat et la pose d'un nouveau moteur d'occasion, le moteur HS attendra bien quelques années que je me motive à le refaire complètement de nouveau avec un vilebrequin rectifié dans les règles de l'art. Ayant fait moins de 3 kilomètres avec sa bielle coulée, il n'a pas eu le temps de s'abimer.

Je suis donc allé chercher en casse un moteur pas cher mais assez vieux (visuellement en tout cas parce que les casseux vont pas donner le kilométrage, ou alors un faux).
Dans le même temps Brice avait trouvé sur le net un moteur d'environ 80000km pour 80 €uros vendu par un gars qui bricolait des JP4 si je me souviens bien. Un petit aller-retour (de 350 bornes au total quand même) un vendredi soir, et le lendemain ce moteur était reposé dans la 4L à la place de l'autre qui sera gardé précieusement (mes belles chemises-pistons de 30000 bornes je ne vous oublie pas). Nous n'avons touché à quasiment rien sauf le carburateur que nous avions déjà bien nettoyé. Echange standard de moteur 4L

Thumbnail image Echange standard de moteur 4L Echange standard de moteur 4L
Echange du moteur en moins d'une journée (ce qui n'est pas vraiment un challenge...)

Quand au vieux moteur acheté en casse, dont l'embrayage était neuf (ça fait toujours 40€ de remboursé), ba, qui sait, il servira peut être un jour…



La fin de 3 ans 1/2 de restauration
La seconde vie de la 4L de Ponpon La seconde vie de la 4L de Ponpon Et voila, deux semaines après sa première sortie et 3 ans ½ après l'achat, la 4L repartait sur les routes.

L'histoire ne s'arrête néanmoins pas là, mais le contrôle technique raté en juillet, la contre visite réussie en août, la réparation du pot d'échappement vieux de moins de 1 000 bornes, le joint de culasse qui pète et toutes les autres pérégrinations qui s'en suivent sont à voir dans la rubrique "Ma 4L depuis la restauration"

Merci à tout ceux qui ont pris le temps de lire tout ça, et à bientôt sur les routes... love